imagerie médicale nancy chargement imagerie médicale nancy
 

Alerte Épidémie Covid 19

» Cabinet Rx125 rue saint dizier (Nancy) : le cabinet est fermé jusqu'à nouvel ordre

» Centre d'imagerie Jacques Callot (Maxeville) : les examens d'imagerie non urgents sont tous annulés.


Pour un examen en urgence, contactez votre médecin traitant ou référent.


Limitez vos déplacements, ne vous déplacez pas:

» Si votre demande concerne un examen que vous devez réaliser au Cabinet 125 Rue St Dizier, veuillez nous contacter par mail à contact@rx125.com

» Si votre demande concerne un examen que vous devez réaliser au Centre d'Imagerie Jacques Callot, veuillez nous contacter par mail à jcallot@solime.fr

 

Imagerie ORL et neuroradiologie

 

 

Les examens réalisés au centre d'imagerie Jacques Callot

Les examens utilisés en neuroradiologie sont le scanner encéphalique, l’angioscanner intracrânien et des vaisseaux du cou, l’IRM encéphalique (pour explorer cerveau, hypophyse, nerfs crâniens, vaisseaux…) et l’IRM Médullaire ou des plexus nerveux.

L’AngioIRM analyse les vaisseaux intracrâniens et peut être réalisée sans ou avec injection de produit de contraste en fonction de la pathologie suspectée.

 

Les explorations ORL comportent :

  • le scanner des sinus, des parties molles du cou (diagnostic et suivi oncologique notamment), des rochers, de la base du crâne
  • l’irm des conduits auditifs internes et de l’oreille interne (surdité, vertiges...), de l’oreille moyenne (suivi de choléstéatome), des glandes salivaires, des sinus en complément d’un examen TDM ou CBCT.

 

Les examens TDM ou IRM sont de réalisation très variable, adaptés à la pathologie recherchée ou explorée. Pour la base du crâne les examens TDM et IRM sont souvent complémentaires.

Pour information les pathologies thyroïdiennes et des glandes salivaires relèvent de l’échographie en première intention.

Dans certaines indications TDM et IRM sont complémentaires. Si nécessaire, le choix d’un examen peut être discuté entre le médecin prescripteur et le radiologue lors de la prescription.

 

Suivi et surveillance des pathologies chroniques et tumorales

 

Dans certaines affections chroniques, la surveillance IRM joue un rôle clé : surveillance des traitements, l'évaluation et suivi de la maladie (régression, stabilité, apparition de nouvelles lésions).

C'est le cas par exemple de certaines maladies comme la sclérose en plaques, ou les tumeurs cérébrales.

La modification des images peut conduire à des ajustements thérapeutiques d’où l’importance d’un suivi rigoureux.

En collaboration avec nos confrères neurologues, nous réalisons les examens nécessaires au suivi de ces patients.

L'archivage des images IRM ou scanner grâce à notre système PACS nous permet d'effectuer des examens reproductibles en utilisant les mêmes séquences et de comparer avec précision les examens entre eux.